Le Directeur de l’Academie d’Enseignement de Kayes et sa délégation effectuent des missions dans les CAP et structures dans le cadre de la moralisation des examens

0
108

 En vue de prévenir les fuites et les  fraudes en milieu scolaire lors des examens, le Directeur de l’Academie de Kayes, M. Seydou Nourou  Maiga accompagné de ses différents chefs de division a initié des rencontres d’information et de sensibilisation  dans les différents Centres d’Animation Pédagogiques.  Après le CAP rive droite le Vendredi 06 juillet, accompagné de sa délégation, le Directeur  était le samedi 7 juillet au CAP rive gauche devant les directeurs d’écoles, les maires,  les comités de gestion scolaires, les APE et les syndicats de l’éducation.

Les fuites et les fraudes sont d’actualité en milieu scolaire ces dernières années. Pour mettre fin  à  ces pratiques, il faut l’implication de tous les acteurs scolaires. Devant ces acteurs, M. Maiga a mis en garde les responsables scolaires contre les fuites et fraudes  de sujets. Aux présidents de centres et surveillants, il les a rappelé qu’ils sont aussi surveillés, et qu’en cas où un président de centre ou un surveillant sera identifié comme complice de cas de  fraude, de lourdes sanctions tomberont.

Le plus souvent, certains parents sont intéressés par le succès de leurs enfants  par leur niveau. En pédagogue,  s’adressant aux parents d’élèves, le Directeur a expliqué que la fraude a un impact  extrêmement négatif sur l’avenir des enfants car il s’agira d’une fausse réussite au cas où l’enfant est admis. Ce qui est un danger non seulement pour l’enfant mais aussi pour le pays. Il a demandé aux parents d’élèves de s’impliquer davantage en privant les enfants des téléphones dans les centres  d’examens.

Toujours sur le téléphone,  le Directeur a averti les présidents de centre et les surveillants « qu’aucun téléphone ne sera accepté dans les centres d’examen ». Un membre de sa délégation a ajouté en signalant que chaque candidat en possession d’un téléphone dans le centre  y sera exclu. Si l’intéressé est un candidat libre, il sera suspendu de cet examen pendant deux ans sur tout le territoire national.

S’agissant des écoles qui sont loin de leur centre d’examen surtout dans les milieux ruraux, le Directeur a instruit aux  directeurs d’écoles de faire en sorte que les enfants soient dans le centre deux jours avant le début des épreuves. Une manière pour prévenir au cas où il y aurait de  la pluie. Toujours à propos de la pluie, la délégation du Directeur prévient les surveillants contre les retards et les absences.

Pour vulgariser ces messages de sensibilisation, la délégation du Directeur est attendue dans les jours à venir  aux  CAP  d’Ambidédi, Yelimané et Kéniéba.

Avec Procès verbal.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici