Commune de konsiga : Mahamadou Z Sidibé en médiateur pour trouver une solution définitive à la crise post électorale

0
642
Crédit imagé : gouvernorat de Kayes

Après la commune de Sadiola pour la résolution le 25 février 2019 dernier du conflit intercommunautaire qui opposait les populations des villages de Tabakoto et Koropoto, le contrôleur général de Police Mahamadou Zoumanan SIDIBE nommé Gouverneur de la région de kayes le 07 février 2019 s’est rendu à Konsiga ( cercle de Yelimané) dans la matinée du mercredi 13 mars 2019.
L’ objectif de cette visite entre dans le cadre de l’un des objectifs fixés par le Gouverneur lors de la passation de service entre lui et son prédécesseur Baye Konaté qui est de « renforcer sur toute l’étendue de la région de Kayes , la cohésion sociale et la paix entre toutes les couches socio-professionnelles » pour un développement harmonieux et durable a annoncé le Gouvernorat de kayes sur son compte officiel Facebook.
Lors de ce déplacement à Konsiga ,un cadre de dialogue a été mis en place. Il est composé des 32 chefs de villages que compte le Diafounou,les chefs coutumiers et traditionnels de Konsiga et les autorités administratives du cercle de Yelimané ainsi que le Président du Conseil Régional de la société civile de kayes , celui de la coalition citoyenne de la société civile de Kayes et le chef du RECOTRADE de Kayes.
Accompagné d’une forte délégation, l’objectif de ce voyage sur Konsiga était de « trouver une sortie de crise définitive dans la commune rurale de Konsiga » d’une part et d’autre part, la désignation puis l’installation du chef de village de Konsiga.
Pour rappel, la légitimité du maire est contestée par une partie de la population qui est opposée sur la question dans la localité depuis un certain temps. Cette situation a sérieusement affecté le climat social dans la commune après le déclenchement d’une crise post électorale lors des municipales du 20 novembre 2016 ayant fait mort d’homme et des blessés en décembre 2017 quand les forces de sécurité ont tenté de déloger des jeunes qui ont pris la mairie et empêchaient le maire et son équipe de travailler. En décembre 2018,un nouveau rebondissement dans cette affaire après une énième tentative de médiation des autorités régionales qui s’est vouée à l’échec a conduit à l’arrestation de plusieurs investigateurs de l’occupation de la mairie de Konsiga.Depuis lors une nette accalmie régnait dans la commune de Konsiga dans un climat de méfiance entre le camp du maire et des contestataires.

Michel Yao

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici