Kayes : L’AMSOPT en Campagne contre les Violences faites aux femmes/filles pendant les « 16 jours d’activisme »

0
239
Photo de Famille

« Sensibiliser les communautés et les décideurs à plus d’action pour mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles » était l’objectif général de la campagne des « 16 jours d’activisme »

contre les ‘’Violences Basées sur le Genre’’(VBG) pour l’édition 2018 à Kayes.
Cette célébration des 16 jours d’activisme organisée par l’Association Malienne Pour le Suivi et l’Orientation des Pratiques Traditionnelles(AMSOPT) en collaboration avec la Direction Régionale de la promotion de la femme(DRPFEF) avec l’appui financier et technique d’UNFPA, s’est déroulée dans le district sanitaire de Kayes en présence des autorités administratives, des communautés villageoises et des décideurs.
« Orangez le monde : Ecoutez-Moi Aussi » et « Orangez le monde : Tous Unis à l’écoute des femmes et des filles survivantes de violences » étaient respectivement les thèmes internationaux et nationaux retenus dans le cadre de cette activité.

Lire aussi: Kayes-Commune de Karakoro et Djelibou : Les villages de Boutiguise et Oulkeidou sensibilisés le mariage d’enfants et l’excision

Lors de la rencontre, le relais de l’AMSOPT de Boutiguise a laissé entendre « Nous sommes maintenant conscients des conséquences liées aux VBG, et à ce titre, je peux vous assurer que les communautés villageoises de Boutiguise sont prêtes à abandonner définitivement ces pratiques. ».

Le relais AMSOPT de Boutiguise recevant des cadeaux après une bonne réponse

Des thématiques des violences faites aux filles portant sur : le mariage des enfants, les mutilations génitales féminines/Excision, les violences conjugales et physiques, violences sexuelles, psychologiques et autres en tant que des violations des droits humains ont été développés durant l’activité.


« C’est un nouveau défi de compréhension qui s’est offert à nous pour le bien-être social de nos filles sur les VBG. Avec, tout ce que nous avons appris durant la journée, nous serons désormais des gardes fours pour lutter efficacement contre toutes ces formes de violences à l’égard de nos filles.» a expliqué l’une des survivantes aux violences faites aux femmes au cours de la dite activité.
Un sketch de la troupe théâtrale Benkadi de Kayes sensibilisant les communautés sur l’abandon des mariages d’enfants et de l’excision a égayé les participants qui ont été fortement touchés par les conséquences de certaines décisions des parents en famille à l’égard de leur fille.

Lire aussi : Kayes : 99 villages abandonnent l’excision et le mariage d’enfants

À la fin des travaux, les communautés se disent informées sur l’ampleur et les violences faites aux femmes à travers les nouvelles techniques de l’information et de la communication, connaissent les services de prise en charge holistique disponible, etc. en exhortant l’AMSOPT et ses partenaires à toujours œuvrer afin que ces pratiques deviennent que des souvenirs au sein de ces communautés.
Tous en couleur orange, les participants ont lancé un message fort aux décideurs administratifs et politiques, Institutions de coopération, société civile, leaders traditionnels et religieux, etc. pour dire « Stop aux violences faites aux femmes ». Cette activité a été un lieu de jeux questions réponses entre AMSOPT et les participants avec des récompenses aux bonnes réponses ou interventions.


Michel Yao

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici