Kayes : La campagne présidentielle prend fin ce vendredi et elle s’est bien déroulée

0
1233

Ouverte le samedi 7 juillet 2018, c’est ce vendredi 27 juillet 2018 à 00h que prendra fin la campagne présidentielle pour le 1 er tour de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018.

Durant deux semaines, certains des 24 prétendants  pour le fauteuil présidentiel ont pu mettre pied à Kayes cité légendaire des rails afin de rencontrer les populations pour  présenter  leur programme de société.

Sur les multiples problèmes  comme les infrastructures routières, le chemin de fer, la santé parmi tant d’autres  auxquels la région de Kayes est confrontée, les candidats qui ont été à Kayes dans le cadre de cette campagne présidentielle ont promis trouver des solutions à ces différents problèmes pour soulager la population vue la place  qu’occupe la région sur l’échiquier économique de notre pays.

Les premiers jours de la campagne ont été timides

Les premiers moments de cette campagne présidentielle  ont été timides à Kayes avant de prendre une tournure sérieuse par l’organisation de meetings dans  les deux stades de la ville.

Lors de cette campagne électorale, les militants des différents partis politiques prônaient et prêchaient un même langage « que les élections du 29 juillet se déroulent dans de bonnes conditions afin que le Mali sorte grandit de ces joutes électorales sans violence ».

Chaque candidat est  confiant pour remporter au soir du 29 juillet cette élection présidentielle ou voir parvenir au deuxième tour, s’il ya lieu.

Les provocations ou des incidents n’ont pas été enregistré à Kayes car nous dit-on « les Maliens sont assez matures pour s’évincer en se retrouvant dans la rue ».

Si les militants de ces différents partis politiques et mouvement à Kayes ont été exemplaires, les candidats se sont lancés des piques par moments.

Le slogan le plus célèbre a été « Boua ba bla et  Boua ta bla ».

Malgré les messages et les déplacements des candidats envers les populations à retirer leur carte d’électeur et à se rendre aux urnes, la méfiance des promesses de campagne  se dont sentir comme cette mère de famille Madame Touré « Nos enfants sont à la maison sans travail après avoir fini d’étudier parce qu’ils n’ont pas de boulot, hors chaque candidat  prétendant prioriser la jeunesse qui dit vrai » s’est-elle interrogée.

Les populations de Kayes attendent avec impatience le dimanche 29 juillet 2018 et se disent prêtes à se rendre dans les bureaux de vote pour élire dimanche prochain  le futur locataire de Koulouba pour les 5 prochaines années à venir.

Ces élections doivent être une fête électorale et chacun à son niveau devra  jouer  la carte de l’apaisement pour consolider notre démocratie.

Michel Yao

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici