Diéma : reboisement à Madiga-sacko

0
170

Sept cent cinquante mille francs CFA, c’est le coût du financement des opérations de reboisement entreprises par l’Association des ressortissants de la commune rurale de Madiga SACKO, dénommée (MCD), en partenariat avec la mairie, le Conseil communal de la jeunesse de cette localité.

Au total, 400 pieds de Terminalia Mentali seront plantés en ombrage sur une superficie de 4 hectares, dans plusieurs endroits, la cour de la nouvelle radio communautaire en chantier, les alentours du parc de vaccination, l’aire d’abattage, ainsi que certains espaces publics.

Ce vendredi 27 août 2021, les populations de la commune rurale de Madiga SACKO sont sorties en nombre incalculable pour s’adonner aux activités de reboisement.

Le 2ème adjoint au maire de la commune rurale de Madiga SACKO, Adama SAMBACKE a remercié les ressortissants pour leur engagement en faveur du développement de leur commune. Les populations des villages de Guédéguilé, Santié, Souranguédou, Madiga, Djimé-koromba, Koromba-kouroumba et Bagamabougou pour leur participation active. Il a invité les femmes et les jeunes à veiller sur la survie des arbres pour ne pas mettre à vau-l’eau les efforts.

Le président du Conseil communal de la jeunesse, Mady SACKO, dira que ce n’est pas le manque d’eau que ces arbres mourront, encore moins par faute d’entretien, rassure-t-il. Il a salué cette action vigoureuse des ressortissants qui interviennent dans plusieurs domaines, à travers notamment la construction d’écoles, de centres de santé, de mosquées, l’implantation d’adduction d’eau, la création d’une radio communautaire, le ravitaillement des magasins collectifs pour l’approvisionnement des populations en denrées de première nécessité, pour ne citer que ceux-là.

Le président de l’Association des ressortissants de la commune rurale de Madiga-sacko, Bouba SACKO, a remercié les autorités communales pour avoir mise à leur disposition une parcelle de terrain pour l’implantation de leur radio communautaire et pour leur implication dans les activités de reboisement.

Le chef de poste central du cantonnement des Eaux et Forêts de Diéma, Gadry KEITA, a salué l’action entreprise par les ressortissants de Madiga-sacko qui vise non seulement à reverdir leur milieu, mais surtout à contribuer à freiner la désertification dans son élan. Gadry KEITA a expliqué clairement l’importance des arbres, les techniques de plantation, avant d’inviter les populations de Madiga-sacko, notamment les femmes et les jeunes à arroser régulièrement les jeunes plants surtout durant les périodes de rupture des pluies. Il leur a demandé de protéger les arbres contre la divagation des animaux. Il ne suffit pas seulement de planter des arbres, a laissé entendre l’homme qui se disait ami des arbres, mais de les entretenir.

Le deuxième adjoint au Maire de la commune rurale de Madiga-sacko, Adama SAMBACKE, a planté son propre arbre, imité dans son geste par d’autres acteurs présents sur les lieux.

Ouka BA, AMAP Diéma

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici