Kayes:un an après son installation, quel rôle joue la coalition de la société civile?

0
627
M.Aboulaye Coulibaly,président de la coalition de la société civile de Kayes (commission régionale)

Une année après l’installation de la coalition citoyenne de la société civile à kayes, regroupant les associations de la ville, elle mène peu à peu ses activités de mission pour la recherche de la paix et la cohésion sociale entre les communautés de la région. Nous avons cherché à savoir un peu plus sur les activités de cette coalition qui s’implique de plus en plus dans la résolution de nombreux problèmes de la région. Le Président de la commission régionale de kayes pour cette coalition  Aboulaye Coulibaly qui est aussi, le secrétaire général des travailleurs UNTM de kayes mise sur le dialogue pour finir avec les foyers de tension qui prévalent dans certaines localités de la région comme Kéniéba, Konsiga et des pratiques esclavagistes qui se pratiquent dans le Gadiaga.
Depuis sa mise en place le 20 janvier 2018, la branche régionale de cette coalition citoyenne de la société civile de kayes dirigée au niveau national par l’ex-premier Ag Hamani, se veut un groupe conciliateur dans la résolution de certains problèmes au niveau régional en proposant le dialogue à tous les niveaux. Malgré l’élaboration d’un plan d’activité comme feuille de route qui était cadré sur des objectifs pour l’année qui vient de s’achever, «certaines priorités qui se sont présentées ont mis en retard l’exécution du plan d’action » estime M. Coulibaly. Selon lui, la situation malheureuse survenue à kéniéba était interpellatrice. Pour jouer un rôle d’apaisement, il fallait d’abord maîtriser le problème avant d’agir:

L’hôpital de référence Alfousseyni Dao qui était confronté à des problèmes internes en son sein et la population qui exprimait son ras- le-bol face aux prestations de l’hôpital, n’est pas passé inaperçu par la coalition. Le président de la coalition soutien que son regroupement en collaboration avec les autorités régionales ont œuvré pour le dénouement de cette crise en vue de l’amélioration du plateau technique d’où cette accalmie. La situation précaire que vivent les cheminots qui réclament le paiement de leur salaire bien qu’il soit au niveau national, M. Coulibaly mentionne que c’est tout d’abord un problème kayesien auquel il fallait faire face:

En dehors des secteurs évoqués, il y a aussi l’aéroport Dag-Dag ouvert en 2012, mais à l’arrêt et l’école sont aussi dans leur viseur. Pour le président régional de la coalition, l’école souffre depuis la rentrée scolaire avec les multiples grèves des enseignants. La crise post-électorale née dans le village de Kersigané dans la commune de Konsiga lors des communales de 2016 sont ,dit-il des crises qu’il faut prévenir au lieu de toujours courir à la résolution de telles situations :

Informé de la situation des pratiques esclavagistes sur des personnes qui se pratiquent dans le Gadiagua, M. Coulibaly martlèle « ce problème est complexe » et ajoute « Nous envisageons d’organiser un forum régional basé sur le dialogue pour « amener les communautés au dialogue » :

Freinée dans son élan pour l’exécution de son plan d’activité de l’année écoulée, la coalition citoyenne envisage de créer des structures de son organisme dans les 7 cercles de la région. Avant la création de ces structures, la coalition s’appuie à l’heure actuelle sur des relais d’organisations de la société civile présentes dans les différentes localités et membres de la coalition, pour mener ses activités et jouer son rôle de société civile. Mais, celle de kéniéba en bonne voie pourrait bientôt voir le jour, avant l’étape des autres localités. Selon M.Coulibaly ,le dialogue, la citoyenneté ,le pardon, etc., doivent être des facteurs pour la cohésion sociale durable dans une société sans violence en privilégiant chacun de son côté, le Mali en premier, qui est une patrie commune à tous:

Avant la fin de l’année 2019, la coalition compte mettre les bouchés doubles afin d’asseoir ses structures dans toute la région et être un catalyseur pour la recherche d’une paix durable sur le territoire de kayes et partout au Mali.

Michel Yao

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici