Kayes : le blocage de la RN22 ajourné pour donner une chance aux négociations

0
341
L'un des responsables de la plateforme pour la rénovation du tronçon Kayes-Félou le jeudi 21 janvier 2021 au rond-point de Félou(commune rurale de Hawa-Dembaya)

Les jeunes de la plateforme pour la rénovation de l’axe Kayes-Félou ont reporté le blocage de la RN22 ce jeudi 21 janvier 2021. Ils avaient pris cette initiative suite aux correspondances adressées aux autorités régionales pour demander que le tronçon Kayes-Félou en mauvais état soit rénové.

Elles ont engagé des pourparlers avec les initiateurs de la plateforme des jeunes pour obtenir l’ajournement de leur action qui a été transformée en meeting d’informations au rond-point de Médine (commune rurale de Hawa-Dembaya) jeudi matin.

« Nous avons décidé en toute liberté de surseoir au blocage de la route pour donner une chance aux négociations en cours. C’est pour mieux informer nos militants et éviter la confusion, que ce meeting se tient. Nous faisons confiance à nos autorités qui ont promis de suivre ce dossier auprès de l’OMVS » a fait savoir Modibo Sissoko, l’un des responsables de la plateforme pour la rénovation de l’axe Kayes-Félou.

Les membres de la plateforme pour la rénovation du tronçon Kayes-Félou en meeting le jeudi 21 janvier 2021 au rond-point de Félou (commune rurale de Hawa-Dembaya)

Contactée avant l’ultimatum lancé par les jeunes, la direction régionale des routes de Kayes a confirmé l’existence de deux courriers à lui adresser par la plateforme. « Effectivement, les jeunes nous ont adressé une lettre, avant de répondre à celle-ci, ils ont adressé une deuxième, cette fois avec des tons un peu menaçants. Le tronçon incriminé est du domaine de l’OMVS. Elle a été saisie et je pense que le dossier est traité à leur niveau » avait pour sa part réagi, Moustapha Sissoko, directeur des routes de la région.

Pour le moment, l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), une organisation intergouvernementale de développement créée le 11 mars 1972 à Nouakchott par le Mali, la Mauritanie et le Sénégal avant que la Guinée ne rejoigne cette organisation le 17 mars 2006, n’a pas encore réagi à la demande des jeunes de la plateforme pour la rénovation du tronçon Kayes-Félou, distant d’une dizaine de kilomètres. Ce tronçon devenu accidentogène à cause de sa dégradation selon les riverains, est situé dans la commune rurale de Hawa-Dembaya dans le cercle de Kayes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici