Diamou : l’Association malienne des femmes handicapées plaide pour le respect des droits des femmes et des jeunes filles handicapées

0
559

Dans le cadre des 16 jours d’activisme, l’Association malienne des femmes handicapées (AMAFH) à travers son projet Voix et Leadership Féminin (VLF-MUSOYA) en partenariat avec SOCODEVI et CECI a tenu ce mercredi 25 novembre 2020, une journée de plaidoyer. C’était en faveur des droits des femmes et des jeunes filles handicapées. Elle a eu lieu dans la commune rurale de Diamou.   

Cette rencontre de plaidoyer s’est tenue dans la salle de réunion de la mairie de Diamou. Pour l’occasion, la cellule locale de l’AMAFH, l’association des personnes handicapées, la CAFO, les autorités politiques, administratives, religieuses et coutumières se sont mobilisées pour soutenir les femmes et les jeunes filles handicapées de ladite commune.  

Pour les responsables de l’AMAFH, l’objectif de cette campagne de plaidoyer s’inscrit dans le cadre de leur « combat pour les droits des femmes en général, mais aussi ceux des femmes et des jeunes filles handicapées ».

  

Selon Mme Diarra Kady Bathily, présidente de l’AMAFH « les violences physiques, morales, psychologiques, professionnelles et conjugales, caractérisées par les divorces, la stigmatisation, l’exclusion sociale, mise en cause d’opinion politique, difficultés d’accès à l’éducation et les problèmes liés à l’employabilité sont entre autres les difficultés auxquelles les femmes et jeunes filles font face dans la région de Kayes »  

Les autorités de Diamou par la voix de l’adjoint au maire et celle du chef de village en passant par les leaders religieux de Diamou, ont chacun renouvelé leur engagement à non seulement accompagner les femmes et les jeunes filles handicapées, mais a aussi contribuer à la sensibilisation de la population sur les droits des personnes handicapées de façon générale et ceux des femmes et jeunes filles en particulier.  

« Plus rien pour nous sans nous » 

Une pétition sur l’engagement au respect des droits des femmes et des jeunes filles handicapées pour une pleine participation à l’égalité des chances a été signée par les participants. Le slogan est :« Plus rien pour nous sans nous. » Ladite activité a coïncidé avec la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.  

Le projet « Voix et Leadership Féminin VLF-MUSOYA » est piloté au niveau régional par l’AMAFH et financé par le Centre d’étude pour la coopération internationale (CECI) et la Société coopérative pour le développement international (SOCODEVI) pour une durée de 5 ans (2018- 2023).  

Sinsin Salomon Tienou 

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici