Les appels au calme se multiplient après les affrontements survenus à kéniéba

0
303

 Après  le maire de la commune de Kéniéba Moussa Camara qui a lancé des appels  au calme et demandé  aux populations de sa commune  ‘’De vaquer à leurs occupations quotidiennes et rouvrir les commerces ‘’

, c’était au tour du Député de Kéniéba Honorable Bakary Balla Sissoko dont le domicile a été  incendié  de jouer à son tour la carte de  l’apaisement

« Je demande à  la population de Kéniéba de garder  son  calme, qu’elle  vaque  à ses activités quotidiennes,  que les personnes  qui ont abandonné  leur domicile les regagnent  ». 

Le 3 ème adjoint au Maire Idrisa Bah est lui aussi sorti  de sa réserve pour s’exprimer sur la situation  

« Nous savons tous que les manifestants n’ont pas du tout raison, soyons politiquement corrects et disons la vérité aux enfants sinon on ne contribuera pas à leur éducation. Les autorités communales, administratives et le Recotrade ont tout fait auprès de ces jeunes afin  qu’ils acceptent de négocier  ont catégoriquement  refusé . Aujourd’hui toute  la commune  est entrain de subir à cause de leurs actes, c’est nous habitants de Kéniéba qui en sommes perdants car toutes nos archives sont parties en fumée. On a l’habitude de voir les mêmes brûler l’école de Kéniéba, il est temps que les acteurs politiques  disent la vérité sinon rien ne peut être réglé. » a fustigé Idrisa Bah .Par ce message, l’élu local dénonce ‘’le comportement des auteurs des violences’’.

 

L’ex député de kéniéba  Honorable Fily Keita  n’est pas lui aussi resté  silencieux ,il a condamné les violences et ’’l’usage disproportionné des forces de l’ordre’’

«  Aucun démocrate ne peut accepter la violence d’où qu’elle vienne.

Mais nous condamnons l’usage disproportionné des forces de l’ordre. Dans un état de droit, le maintien de l’ordre ne doit pas être une occasion de vengeance aveugle sur une communauté qui vivait paisiblement avant l’arrivée des sociétés minières.

Si le gouvernement donnait à Kéniéba sa part équitable de l’or à travers des projets de développement, cette crise latente et profonde serait vite jugulée.

L’or de Kéniéba ne doit pas briller seulement pour Bamako et Johannesburg, il doit briller pour Kéniéba aussi. Que Dieu nous inspire ».

il est a rappeler que lors de  ces affrontements » Les cartes d’électeur biométriques ont été brûlées » selon un communiqué du ministère de l’administration territoriale diffusé le jour des affrontements .

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici