Kayes: les villages de Bangassi et Lontou ont été inondés dimanche dernier

0
217

Les villages de Bangassi et Lontou dans la commune rurale de Hawa-Dembaya(cercle de Kayes) ont été inondés à la suite d’une pluie diluvienne survenue dans la localité le dimanche 8 août 2012. Entre exaspération et incompréhension, les habitants estiment que leur malheur vient de la construction du barrage hydroélectrique de Félou situé à quelques mètres de ces villages.

Situés entre deux marées, les villages de Bangassi et Lontou se sont réveillés dimanche matin, avec une inondation. Cet incident est survenu quelque temps après une grande pluie, ce qui a occasionné la montée des eaux. Sur place, les maisons en banco n’ont pas résisté à l’eau qui a envahi plusieurs ménages. Entre colère et indignation, les habitants accusent et pointent du doigt le barrage hydroélectrique de Félou qui serait la cause de l’inondation.“ Le seul responsable de cette situation est l’OMVS qui a construit le barrage de Félou”, assure Adama Diallo, habitant de Bangassi.

Abondant dans le même sens, Oumar Coulibaly, représentant des jeunes, estime également que la cause de cette inondation est le barrage de Félou. “Ce village existe depuis des années, mais une telle situation ne s’était pas produite avant la construction du barrage hydroélectrique de Félou. Nous appelons les autorités à trouver des solutions, sinon on risque de voir disparaître ces deux villages un jour”.

Djibril Makan N’Diaye, maire de ladite commune, a fait savoir que des mesures urgentes ont été prises après avoir constaté les dégâts de l’inondation. Il ajoute “ le plan d’aménagement que j’ai trouvé en arrivant aux affaires ne prévoit pas le déplacement de ces villages.” Mais, assure-t-il, les réalités d’hier ne sont pas celles d’aujourd’hui. Il urge de les déplacer, sinon le pire peut se produire un jour.

Rappelons que Bangassi et Lontou sont deux villages mitoyens qui ont connu 2 inondations en 4 jours dans la même semaine. On ne connaît pas encore le bilan matériel de cette inondation, mais aucune perte en vie humaine n’a été signalée. Selon le maire de Hawa-Dembaya, une commission d’enquête va travailler pour faire le bilan des biens matériels. Aux premières heures de l’inondation, une foule en colère s’était rendue à la cité SEMAF située près du barrage pour manifester son mécontentement après des jets de pierres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici