Kayes : bientôt un Bureau d’Information commercial et d’assistance aux frontières (BICAF) à Diboli

0
674

Dans le cadre de la mise en œuvre de son projet FARM-TRAC, l’Association ouest africaine pour le commerce transfrontalier des produits agropastoraux et halieutiques (AOCTAH) dans l’espace CILSS-CEDEAO-UEMOA a créé des bureaux d’information commerciaux et d’assistance aux frontières (BICAF) dans plusieurs pays. C’est dans cette lancée que la région de Kayes aura très prochainement un bureau basé à Diboli à la frontière Mali-Sénégal.

Le manque de compréhension des documents soumis aux agents des frontières, la barrière linguistique et le manque de compétences nécessaires pour compléter les documents de commerçants, sont entre autres les défis qu’attendent de lever ces bureaux.

 

Une mission des structures partenaires du programme a tenu des rencontres d’informations et d’écoute avec les autorités politiques et administratives du cercle de Kayes ce jeudi 4 mars 2021. Tout d’abord, la mission conduite par Barthélemy Famba SIDIBE, assistant en gouvernance routière au CILSSS, a rencontré les autorités administratives, les chefs de services techniques et les commerçants de la ville de Kayes. Après l’étape de Kayes, la mission a rencontré les autorités administratives des communes d’Ambidedi et de  Diboli.

L’objectif selon M. SIDIBE était « d’informer et chercher l’aval des autorités compétentes pour la mise en œuvre du BICAF de Kayes ». Il   poursuit en disant que « l’objectif principal de ce BICAF est de faciliter et d’assainir le commerce transfrontalier  entre le Mali et le Sénégal » a fait savoir M. Sidibé.

Selon Bernard Coulibaly,  préfet du Cercle de Kayes, «ce bureau vient à point nommé du moment où les commerçants ont besoin d’être formés pour leur faciliter la tâche »

Selon l’assistant en gouvernance routière à la CILSS, ce bureau sera doté d’agents des bureaux d’information commerciale (TIDO). Le rôle de ces agents sera de faciliter le commerce transfrontalier en fournissant des informations, donnant une formation et une assistance aux petits commerçants transfrontaliers.

Ils fourniront également aux commerçants des informations sur les lois et les règlements commerciaux sur les documents, les formulaires et autres procédures de dédouanement, informer et former les commerçants sur les recours et des voies de plaintes afin d’amener les commerçants à suivre les processus formels de passage des frontières.

Ce projet est financé par le Fond international du développement agricole(FIDA) et est placé sous la responsabilité de la Filière bétail/Viande du Mali (FEBVIM). Les agents de ces bureaux seront formés par le Centre international pour le commerce de Genève.

À la fin de cette mission, M. Sidibé s’est dit très satisfait de la compréhension et de l’adhésion des autorités locales pour la mise en place du BICAF de Kayes.

Sinsin Salomon TIENOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici