La production industrielle d’or du Mali chute à 63,4 tonnes en 2021

0
594
illustration

En 2020, la production industrielle d’or avait augmenté de façon inattendue pour atteindre 65,1 tonnes. Mais la contre-performance enregistrée cette année rappelle que le pays a encore des efforts à fournir pour atteindre son objectif de deuxième producteur africain d’or.

Au Mali, la production industrielle d’or s’est établie à 63,4 tonnes l’année dernière. C’est ce que révèlent les statistiques annoncées jeudi par le ministère des Mines qui précise qu’il s’agit d’une baisse de 2,6 % en glissement annuel.

Trois compagnies minières, dont deux canadiennes (Barrick et B2Gold) et une australienne (Resolute Mining) représentent plus des deux tiers de la production industrielle du pays, environ 49 tonnes. Les autres compagnies qui ont contribué à ce résultat sont notamment le sud-africain AngloGold Ashanti, le britannique Hummingbird Resources ou encore le canadien Robex Gold.

Alors que les activités minières n’ont pas été affectées par la situation politique dans le pays, le ministère n’a pas encore donné les raisons de cette contre-performance. Pendant ce temps, la production minière artisanale est restée stable à 6 tonnes d’or environ, ce qui porte la production d’or totale à 69,4 tonnes, contre 71,2 tonnes l’année dernière.

Emiliano Tossou

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici