Enquête : comment le bois de vène malien est pillé et exporté vers la Chine en toute légalité

0
995
Sur ces photos, des bois de vène équarris sont chargés dans des camions. Ces images prises en 2019 nous ont été envoyées par notre Observateur qui travaille pour une société chinoise cliente de l'entreprise malienne Générale Industrie du Bois (GIB).

Le bois de vène est une essence précieuse qui sert à fabriquer des meubles de luxe en Chine. Menacée d’extinction à cause de la forte demande chinoise, l’espèce est protégée par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (Cites). Son exportation est strictement contrôlée. Mais pas au Mali, où les acteurs du secteur jouent avec des insuffisances de la loi pour l’exporter en grande quantité.

Dans les usines de la Générale Industrie du Bois (GIB), seule société habilitée à exporter du bois au Mali, des tonnes de bois de vène sont chargées chaque jour et exportées pour le compte d’entreprises chinoises.

Le bois de vène, de son nom scientifique « Pterocarpus erinaceus », est une espèce de bois de rose. En Chine, il est appelé « Hongmu » et au Mali il est connu sous le nom de « N’guénou ».

Présent dans plusieurs pays du Sahel, ce bois précieux est utilisé pour la fabrication de meubles de luxe en Chine. Il est protégé par la…Lire la suite sur france24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici