Kayes- Agriculture : La direction régionale de l’agriculture de Kayes veut atteindre 684 692 tonnes toutes céréales confondues pour la campagne agricole 2018-2019.

0
1303
  • Après des leçons  du bilan déficitaire de la campagne agricole 2017-2018 qui a été en deçà des attentes, la direction régionale de l’agriculture de Kayes veut pallier ce déficit pour la nouvelle campagne agricole 2018-2019 en se  fixant pour objectif d’atteindre  une production  agricole de 684 692 tonnes toutes céréales confondues  par des mesures idoines pour y arriver.

Si l’objectif principal  est d’aboutir à une autosuffisance alimentaire basée sur la production interne, il n’est cependant pas évident au vu de tous les problèmes liés à l’agriculture de nos jours et la direction régionale de l’agriculture de Kayes ne fait  pas une exception à cette règle naturelle.

Dans plusieurs  localités du terroir, la saison pluvieuse n’a pas été abondante dans pas mal de zones au titre de la campagne agricole 2017-2018. L’insuffisance pluviométrique, les oiseaux granivores sont entre autres quelques raisons qui ont pénalisé les récoltes de la dernière campagne agricole.

Dans la région de Kayes, excepté le cercle  de kéniéba, les 6 autres ont enregistré moins de pluies que la saison précédente ce qui a causé un déficit de 196204 tonnes toutes céréales confondues  avec le riz en tête de peloton pour plus de 130 000 tonnes de déficit les autres céréales à environs 65 000 tonnes.

Pour renverser cette tendance, l’ingénieur en agriculture Luc Diarra  qui dirige depuis mars 2018 la direction régionale de l’agriculture de Kayes s’est donné les moyens de changer ces données cette année  par des préparatifs matériels de ressources humaines avec l’appui des partenaires de sa direction.

« L’Etat a doté  notre direction de 32 480 tonnes d’engrais subventionnés et 09 tonnes de semences en maïs hybride subventionnés. La méthode  de distribution de ces subventions a changé car dans le  passé c’était juste la direction qui faisait le boulot. Cette année, la nouveauté c’est que des commissions locales de réception et de distributions ont été mise en place pour la réception des intrants agricoles. Sur ce point nous sommes beaucoup appuyés par le WAAPP et le SAPEP qui nous donnes des appuis » a expliqué Luc Diarra au cours de nos investigations.

Malgré le challenge qui s’offre à la direction régionale de Kayes, elle compte atteindre son objectif pour amenuiser l’insécurité alimentaire dans la région de Kayes.

Salomon Sinsin Tienou

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici