Diéma. Le bureau de Tabital Pulaaku, voit le jour

0
129

Les travaux de mise en place du bureau de l’Association Tabital Pulaaku se sont déroulés ce lundi 6 août 2021 dans la salle de spectacles de Diéma. Deux délégués étaient venus de chacune des quinze communes du cercle de Diéma pour prendre part aux assises.

A l’ouverture, le deuxième adjoint au Préfet Bakary Dioman DIAKITE, a invité les différents délégués à plus de maîtrise de soi pour éviter des dissidences pouvant empiéter sur les travaux. Il a souhaité que le bureau qui sera installé réponde aux aspirations de tous, qu’il travaille surtout dans la légalité, dira-t-il, en conformité avec les textes et lois en vigueur dans notre pays en matière d’associations. Il a demandé que les portes de l’association ne soient pas fermées à d’autres désirants qui veulent l’intégrer, quelques soient leurs appartenances, et que les membres du bureau œuvrent pour la consolidation de la paix et la cohésion en vue d’un développement durable du cercle de Diéma.

Le premier adjoint au maire de la commune rurale de Diéma, Abdoulaye TOURE, a demandé surtout de ne pas dévier les objectifs conférés à l’association. L’élu a formulé des vœux pour une bonne fin de campagne agricole et pour la stabilité dans le pays.

Après s’être rassuré de la présence effective de tous les délégués, le coordinateur régional de l’association Tabital Pulaaku, basé à Kayes, Yaya DIALLO, a expliqué en long et en large les contenus des Statuts et Règlement intérieur de l’association afin de mieux édifier les uns et les autres.

Au terme des échanges, un bureau consensuel de 40 membres a été mis en place, dirigé par Thierno, dit Babal BAH, élu pour un mandat de 5 ans. Commerçant de son état, âgé de 64 ans, Babal BAH est père de famille. Au cours de son quinquennat, le nouveau président va prôner la paix et l’entente. Il compte s’atteler au renforcement de l’économie, en cherchant des opportunités de financement pour accroitre le secteur de l’élevage qui connaît de nos jours de nombreuses difficultés. Une danse peule exhibée a laissé plus d’un admiratif.

Ouka BA, AMAP Diéma

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici