A Kayes, le calvaire des usagers de l’axe Kayes-Yelimané

0
198

La saison hivernale en cours offre du fil à tordre aux usagers de l’axe Kayes-Yelimané. Cette route, qui relie la capitale régionale Kayes au chef-lieu du cercle de Yelimané du même nom est coupée depuis, le 21 juillet 2020.La cause, le pont au niveau du village de Djandjoumera a cédé suite à des pluies diluviennes dans la localité.

Après ces dégâts qui ont fait des morts selon des sources locales, les populations de Yélimané, vivent entre inquiétudes et flambée des prix des produits sur les marchés à l’orée de la fête de Tabaski prévue, le vendredi 31 juillet.

Hausse du prix des transports

Variant jadis entre 3000FCFA à 4000FCFA selon les opportunités de voyage, ces prix ont connu une hausse ces derniers jours. Le prix du transport entre Kayes et Yelimané, actuellement, est de 7500FCFA voire 10000FCFA.

« Les difficultés que nous éprouvons sur cette route, dues au mauvais état de la route sont considérables que le prix du transport. Après chaque voyage, il faut aller au garage pour faire réparer le véhicule, c’est dur, mais que faire ? Nous sommes aussi des victimes comme les usagers de cette route » nous a fait savoir ce lundi, un syndicaliste rencontré à la gare routière de Yélimané à Kayes.

Mais les usagers eux fustigent cette hausse des prix et accusent les transporteurs de « vouloir profiter » de la situation. « Comme si les souffrances que nous endurons sur cette route ne suffisaient pas, les transporteurs en plus de ne pas respecter le nombre de passagers requis, augmentent sans raison le prix du transport a fait savoir Aiché Diarra usagère sur l’axe Kayes Yelimané.

En attendant qu’une solution soit trouvée, beaucoup d’habitants du cercle de Yélimané qui veulent faire la fête en famille, risquent de la faire sans la famille, faute de route.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici