Kayes:les autorités et les décideurs ont été sensibilisés sur les VBG et le Droit des femmes et des enfants

0
1406

Organisée par l’Association malienne pour le suivi et l’orientation des pratiques traditionnelles(AMSOPT) et ses partenaires à travers le projet « Protéger la prochaine génération »,les autorités et les décideurs de Kayes ont été sensibilisés sur les questions des Violences basées sur le genre(VBG) ainsi que celles liées aux Droits des femmes et des enfants.La dite rencontre qui a eu lieu ce vendredi 14 février 2020 a été présidée par M.Meissa Fané,directeur de Cabinet du gouverneur de région. Les autorités ont aussi signé un acte d’engagement pour l’accompagnement de l’Amsopt dans cette lutte contre les violences faites aux femmes, les mariages précoces,etc.

A la fin de la rencontre madame Diallo Fatoumanta Sangaré,Coordinatrice de l’Amsopt-Kayes a expliqué l’objectif de la rencontre.

C’est quoi l’objet de la rencontre de ce matin ?

La rencontre d’aujourd’hui portait sur l’un des piliers de notre Projet «  Protéger la prochaine génération ». Dans ce projet, nous avons souhaité réunir les autorités de Kayes(administratives, politiques etc.) et les décideurs. Coté administrative, nous avons pu mobiliser : La préfecture, le gouvernorat et les autorités politiques (Conseil de cercle, Conseil régional, la mairie et ses conseillers).

Pensez-vous que l’objectif a été atteint ?

Oui,nos autorités ont été largement sensibilisées sur la question du Droit des femmes à travers les Violences basées sur le genre(VBG) à l’égard de celles-ci à Kayes. Mais également, les informer de toutes les actions que nous menons sur la lutte contre les VBGs en obtenant à la fois leur engagement pour nous accompagner afin que le Droit et la santé des femmes soient à leur propre portée.

LIRE AUSSI: À Kayes, le combat contre l’excision et le mariage d’enfants est encore long

Que peut-on retenir  de cette journée de façon globale ?

Il y a un adage qui dit :« L’union fait la force ». Une seule personne ne peut arriver à bout de ce combat. C’est vrai que nous sommes une ONG et nous œuvrons sur ces questions depuis belle lurette, mais nous demandons l’accompagnement de tous ! Aidons les enfants et les femmes à s’épanouir sur leurs Droits. Nous sommes des femmes et nous épargnerons nos enfants de l’excision et du mariage précoce.Que tous ceux qui n’ont pas assez d’informations viennent auprès de l’Amsopt qui est toujours à l’écoute des victimes pour mieux s’informer et savoir s’orienter.

Michel Yao

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici