Début des opérations conjointes à Beni dans l’est de la RDC

0
103
Getty Image Des véhicules de la Monusco à côté d'un véhicule des forces armées de la RDC

La présidence de la République congolaise a annoncé lundi le lancement d’opérations militaires conjointes entre l’armée et les Casques bleus dans la région de Béni, dans l’est du pays, pour faire face aux massacres récurrents de civils.

L’annonce intervient après un conseil de sécurité convoqué suite aux derniers incidents enregistrés dans la région.

Depuis près d’un mois, l’armée congolaise mène, seule, une offensive contre les combattants de l’ADF, groupe armée rebelle d’origine ougandaise.

En représailles à l’offensive congolaise, les rebelles ont plusieurs fois attaqués des civils, faisant au moins 70 morts au cours des dernières semaines.

Dimanche soir, les assaillants ont tué à l’arme blanche au moins huit civils dans la ville de Béni.

En réaction lundi, des émeutes contre la Mission de l’Onu en RDC ont éclaté. Des émeutiers ont attaqué un camp des Nations unies pour dénoncer leur « inaction » après les massacres des civils attribués aux présumés ADF.

Au moins quatre manifestants ont été tués.

Des « enquêtes » vont déterminer l’origine des tirs, a ajouté le représentant du parquet militaire, qui évoque la possibilité d’un cinquième mort.

Un couvre-feu a été décrété jusqu’à nouvel ordre par les autorités provinciales du Nord-Kivu entre 18h00 et 06H00 à Beni et ses environs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici