les populations réclament la réhabilitation de l’axe routier Kayes- Bamako et des autres voies d’accès

0
114

« Exiger des autorités nationales des actions concrètes pour désenclaver la région, par le nouveau pont et ses voies d’accès, la réhabilitation de l’axe routier Kayes-Bamako, la reprise du train voyageur et des vols commerciaux à l’aéroport international Kayes Dag-Dag » ! Telles étaient les raisons avancées par les populations de la cité des rails pour justifier la perturbation du trafic sur la route internationale Bamako-Kati-Kolokani-Didiéni-Diéma-Kayes-Diboly. Réunies au sein d’un regroupement, ces populations sont descendues dans la rue, le vendredi 23 aout 2019, pour bloquer durant une journée, l’entrée et la sortie du premier pont de la ville qui sépare les deux rives du fleuve Sénégal.

« Trop d’accidents, trop de blessés, trop de morts » ou encore « Sans route, sans train, pas de développement », c’est la substance des slogans, parmi tant d’autres, qui étaient visibles sur les banderoles et les pancartes que tenaient les manifestants.

Diboly, Nioro du sahel, Kéniéba etc., sont aussi entrés dans la danse en barricadant les principales voies en vue de manifester leur solidarité à l’endroit des manifestants de Kayes et Kati. Dans la matinée de cette même journée du 23 août, le président du regroupement Abdoulaye Coulibaly a remis au Gouverneur de la région, leurs différentes doléances. Qui, à son tour, a promis de transmettre ces doléances à qui de droit.

Avant ce mouvement, le ministère des Infrastructures et de l’Equipement a tenté de rassurer les citoyens à travers un communiqué dans lequel il invite les manifestants à une prise de conscience en ces termes : « Il est plutôt envisagé une réhabilitation totale qui nécessite un coup financier dont le pays ne dispose pas aujourd’hui ». Selon le ministère des Infrastructures, « les premières études font état d’un montant de plus de 350 milliards de Fcfa  pour la reconstruction totale de cette route » avant d’ajouter, que  « de nombreux efforts en matière de développement des infrastructures routières sont déjà consentis dans la région » notamment, « la construction du 2e pont d’un montant de 58 milliards de francs CFA » qui va impulser une nouvelle dynamique au développement de la première région. Aussi, précise le communiqué, ‘’le pont actuel est en cours de réhabilitation pour un cout  de 2,3 milliards de francs CFA’’.

 

Persistance du mouvement et la  réaction du Gouvernement 

Après cette  journée qui a affecté la fluidité de la circulation sur le corridor Sénégal et le maintien du blocus des jeunes de Kati qui estimaient que « le Gouvernement n’a rien proposé de concret » à l’issue des rencontres qu’a eu le Premier ministre avec les leaders du mouvement SIRAKO, un accord entre ledit mouvement et le patron de la sécurité d’Etat sera trouvé pour lever le blocus de Kati. Face à l’urgence, le Premier Ministre Dr Boubou Cissé, accompagné de certains membres de son Gouvernement, se rend dans la région de Kayes durant 4 jours pour échanger avec les populations et tenter de répondre à leurs demandes. Annoncé pour 3 semaines, Dr Boubou Cissé annonce le début des travaux de réhabilitation de l’axe Kati Kolokani-Didiéni depuis Diéma, lors de la conférence des cadres et des forces vives.

Partout où, le Premier ministre et sa délégation sont passés, le message était le même : « expliquer aux populations ce que le Gouvernement peut faire dans l’immédiat ».

S’agissant de la dégradation de la route, Dr Boubou Cissé a martelé « vu l’urgence, nous prendrons toutes les dispositions nécessaires afin que les travaux de réhabilitation commencent très rapidement ». Quant à la reprise du train voyageur, le Chef du Gouvernement a promis aux populations de Kayes que  «  les discutions avec les partenaires se poursuivent normalement pour une reprise d’ici six mois. Une délégation des partenaires en question est attendue le 12 septembre ».

Parlant du trafic aérien, le patron de la primature a fait savoir que « dans le premier semestre de 2019, l’aéroport international Kayes Dag-Dag a enregistré 56 vols », mais il n’a pas précisé la nature de ces vols. Ces déclarations ont été faites le vendredi 31 août 2019 à Kayes lors de la conférence des cadres et des forces vives de la cité des rails. Avant de poursuivre sa tournée sur Bafoulabé, Dr boubou Cissé s’est rendu sur le chantier du deuxième pont long de 532,65m et 26 m de large ainsi que la route Kayes-Sadiola pour s’acquérir de l’état d’avancement des travaux. Au cours de sa rencontre avec les populations Kayesiennes, le premier ministre a fait un don de cinquante tonnes de vivres au cercle de Kayes pour assister les familles défavorisées.

Michel Yao

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici