Depuis kayes Mahamadou Hawa Gassama annonce l’interpellation de 6 ministres en octobre prochain à l’hémicycle 

0
401

Qui sont ces ministres et pourquoi ?

Connu pour la teneur de ses interpellations à l’Assemblée Nationale, le député de Yélimané, qui est l’un des élus ayant une longévité de 23 ans à l’hémicycle, a annoncé, qu’il interpellera en octobre prochain, six ministres du Gouvernement Boubou Cissé.
Devant une immense foule au cours de son séjour à Kayes le 23 août, aux côtés des populations de Kayes qui avaient bloqué le 1 er pont, pour demander la réhabilitation de l’axe routier Kayes-Bamako, le train voyageur et l’aéroport international Dag Dag, Mahamadou Hawa Gassama lâcha le morceaux en ces termes « en tant que député et dans mon rôle de gardien pour veiller sur les actions gouvernementales , je vais interpeller six ministres afin qu’ils nous éclissasse sur la situation de nos routes, les maliens de l’extérieur qui souffrent en Libye, au Maroc, en Algérie pour ne citer que ces pays-là. Nos compatriotes veulent aussi savoir beaucoup de choses sur notre diplomatie et bien d’autres choses ».

Comme à ses habitudes, dans son Gassama show, ce vieux politicien qui ne cesse de faire parler de lui dans le cercle de Yélimané et au Mali n’est pas passé par 4 chemins pour planter le décor de ce qu’il compte entreprendre au mois d’octobre prochain devant ses collègues député et la nation malienne selon ses propres thèmes.

Les ministres dans le viseur de Mahamadou Hawa Gassama sont : madame TRAORE Seynabou DIOP, ministre des Infrastructures et de l’Équipement. Il reproche à l’ex-championne d’athlétisme du Mali native de Médine situé à quelques kilomètres du chef-lieu de région « d’avoir menti sur les travaux de réhabilitation de la route Kayes-Bamako ». Le député veut l’interpeller pour qu’elle s’explique sur les travaux de réhabilitation de l’axe Kayes-Bamako qu’elle avait pourtant annoncée le 23 octobre 2018

M. Tiébilé DRAME, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale natif de Nioro du Sahel plus précisément à Komo Oulou, qu’il considère comme « un ami et un frère » pour donner des informations sur l’état actuel de la diplomatie de notre pays.
Le ministre des Transports et de la Mobilité urbaine Ibrahima Abdoul LY est aussi dans le viseur du député de Yélimané pour comprendre « les raisons de l’arrêt du train voyageur et du trafic aérien à l’aéroport international Dag Dag de Kayes ». Quant aux ministres des Maliens de l’Extérieur Amadou KOITA et son homologue Maître Baber GANO chargé du portefeuille du ministère de l’Intégration africaine, ils devront s’expliquer sur le sort des Maliens dans certains pays comme la Libye, le Maroc, etc., le positionnent et le rôle que le Mali joue au sein de l’Union Économique Monétaire Ouest Africaine(UEMOA) et enfin le ministre de l’Industrie et du Commerce, Mohamed AG ERLAF sur la situation des commerçants maliens qui peinent à obtenir le visa « au profit des Chinois qui envoient le matériel pour le livrer aux commerçants maliens ».
L’on se rappelle qu’en avril dernier, Mamadou Hawa Gassama a eu des échanges houleux avec le Président de l’Assemblée nationale Issiaka Sidibé au cours d’une séance d’interpellation de certains membres du Gouvernement Soumeylou Boubèye Maïga qui était sous pression d’une motion de censure. Celui-ci  finira par  présenter sa démission et celle de son Gouvernement, le 18 avril 2019.
Suite à sa démission, Dr Boubou lui succédera par Décret N°2019-0317 /P-RM du 22 Avril 2019 et les membres de son premier Gouvernement nommés le 5 mai 2019, par Décret N° 2019-0328/P-RM du 5 mai 2019.
À quoi peut-on s’attendre lors de l’interpellation de ces 6 ministres ? Nous le saurons tous en octobre.

Michel Yao

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici