Kayes : le nouveau gouverneur prend contact avec la presse

0
441

Le nouveau Gouverneur de Kayes Mamadou Zoumana Sidibé a rencontré la presse locale le mardi 20 mars 2019 dans la salle de conférences du gouvernorat.


L’objectif de cette rencontre selon le Chef de l’exécutif régional était « de prendre contact avec les hommes de médias et fixer ensemble les termes de langage » a introduit le Gouverneur.
Diplômé en journalisme et communication, l’ex-DGA de la police nationale, s’est adressé à la presse kayesienne comme étant un des membres de la famille.
Toutes les actions que posent les décideurs administratifs, qu’elles soient bonnes ou mauvaises doivent tout de même être dans le cadre du développement. Mais ces actions doivent leur nature à une bonne information et cela est la mission de la presse. « La presse est le trait d’union entre les décideurs et les populations » dira le Gouverneur.
Pour trouver un terrain de dialogue, le gouverneur a dénombré 3 principes : 
1-Des relations de partenariat basées sur la confiance et la vérité ; 2-dans la suite du premier point, il a interpellé la presse à vérifier toujours les informations pour l’intérêt de tous. De ce fait, il a rassuré les hommes de médias de son entière disponibilité « toutes les portes du gouvernorat vous sont ouvertes pour vos compléments d’information ». Le 3e principe et la dernière est que les « reproches soient faites avec professionnalisme » a laissé entendre le gouverneur, mais que cela ne soit pas faite avec flatterie ni avec des sentiments personnels.
S’agissant de ses axes prioritaires pour Kayes, la sécurité occupe la 1re place. Pour Mamadou Zoumana Sidibé, il n’y a pas de développement sans sécurité » et c’est là le devoir de la presse, en donnant les bonnes informations. Cet axe est suivi, de « l’hygiène et assainissement ». Sur ce point, des activités sont en cours pour faire de Kayes une ville exemplaire. Le rôle de la presse est de sensibiliser, d’informer et d’éduquer les populations sur les nouvelles mesures d’hygiène et d’assainissement entreprises par les autorités administratives et politiques dans ce sens. Le 3e axe est le combat de restauration de la morale civique. L’état actuel de la morale civique au Mali se porte mal. Mais le gouverneur est confiant  » nous n’allons pas dire qu’on va changer la morale de tout le Mali, mais ensemble nous pouvons faire de Kayes un bon exemple » pour cela, il faut que la presse dans son ensemble ait des angles de traitement qui sensibiliseraient les populations, surtout la jeunesse à adopter un comportement bienveillant. « Cela doit aussi être réciproque » a précisé le gouverneur. Le dernier grand axe est consacré au respect des règles démocratiques. Sur ce dernier axe, le gouverneur a sollicité l’aide de la presse par la sensibilisation.
Réussir tous ces axes demande l’implication de tous les fils et filles de la cité des rails.
Le Président de l’URTEL Issiaka Coulibaly a au nom de ses confrères remercié le chef de l’exécutif régional pour l’initiative. Tout en interpellant le gouverneur à s’impliquer davantage pour la presse privée dans ses actions. Cette suggestion a été soutenue par tous les intervenants.

En guise de réponse, le gouverneur a rassuré les intervenants et laissé entendre « chaque sortie, je demanderais à l’URTEL de donner un membre ». Une mesure qui a été acclamée par les hommes de médias présents dans la salle. 

Pour cette prise de contact avec la presse, le chef de l’exécutif régional était accompagné de son directeur de cabinet, le chargé des affaires économiques et financières du gouvernorat et du préfet de Kayes. Journalistes, animateurs radio, directeurs de radio, directeurs d’organes de la presse publique et privée ont pris part à cette rencontre, dont les échanges ont été fructueux.

Sinsin Salomon Tienou

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici