Cercle de Kéniéba : l’utilisation anarchique des produits toxiques pollue l’environnement et met en danger la vie des populations

0
220

Dans le cercle de Kéniéba, l’utilisation de façon anarchique des produits toxiques sur les sites d’orpaillage que nous avons visité prend de l’ampleur et inquiète les populations. À Manakoto, les orpailleurs traditionnels utiliseraient abusivement le cyanure en l’introduisant frodulesement   sur les sites d’orpaillage .

Ce n’est pas un secret et tout le monde sait que le cyanure est un produit connu pour sa toxicité et ses effets néfastes à moyen et long terme, sur la santé des populations et l’environnement. La situation est alarmante et le constat est amer sur ces sites d’orpaillage que nous avons visité.

Dans les mines traditionnelles, des jeunes orpailleurs (Burkinabés et Maliens) en complicité avec les élus locaux et les chefs des villages par incivisme ou par négligence, utilisent ce produit nocif sans aucune précaution pour extraire le ‘’métal précieux’’.

Malgré l’interdiction par le Ministère en charge des mines de l’utilisation des produits chimiques sur les sites d’orpaillage, le phénomène bat son plein sur ces sites d’exploitation artisanale. Et plus grave, ces orpailleurs font courir le risque d’une catastrophe écologique dans le cercle de Kéniéba en ayant recours aux produits toxiques dans le traitement du minerai.

La pratique des produits chimiques toxiques est de plus en plus grandissante et les coupables ne s’en cachent d’ailleurs plus. De nombreux sites et villages sont devenus le théâtre d’une pollution abusive et incontrôlée qui ne dit pas son nom aujourd’hui à cause de l’utilisation du cyanure.
Malgré des longues campagnes de sensibilisation sur l’utilisation abusive des produits chimiques nocifs et dangereux tels que le cyanure et le mercure, le cercle est frappé et est de plus en plus touché par ce phénomène nuisible de ces hommes qui ont un mépris total sur la préservation de l’environnement et du bien-être des populations. Il faut reconnaître que certaines localités du cercle de Kéniéba comme les villages de Manakoto, Dioulafoundou, Mahinamine, Sitakili, Bourdala, Mamoudouya, etc. , sont aussi exposés à ces prédateurs sans foi ni loi. Ces individus polluent régulièrement l’environnement au vu et au su de tout le monde. Du reste, les éleveurs de la zone ont perdu des animaux, du fait de la contamination des eaux et des herbes. Aucun site du cercle n’est un cas isolé et la situation est vraiment déplorable si rien n’est fait pour mettre fin à ces pratiques. Le comble est, que ces individus ignorent tout sur les conditions d’utilisation et les méthodes de prévention des risques. Devenu le premier produit d’exportation du Mali, l’or risque, si rien n’est fait, de passer également au premier rang des causes de décès dans le cercle de Kéniéba.

Les populations sont de plus en plus exposées au risque de contamination du cyanure et du Mercure. Dans d’autres localités de Kéniéba, c’est à quelques encablures du marché que des individus s’adonnent à cette triste pratique. Que des mesures fortes soient prises par les autorités Maliennes pour contrecarrer cette pratique dangereuse pour l’homme et son environnement.

Mamadou Magassa Kéniéba

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici