Diamou : comment la cimenterie a dégringolé ?

0
364
Image:Sega Diarrah

Diamou est la capitale du Niatiaga, ancien royaume du Khasso. Diamou a connu son développement grâce à la ligne de Chemin de fer du Dakar-Niger puis l’installation d’une cimenterie par le Président Modibo Keita avec une capacité de 50 000 tonnes.
La matière première de Diamou, le clinker, est de très bonne qualité, exploitée dans la zone de Sélinkégni. Cette matière indispensable à la fabrication du ciment est importée d’Europe par d’autres pays producteurs de ciments comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Togo et qui sont à ce jour les grands fournisseurs de notre pays.
Mal gérée et mal entretenue par le régime Militaire, la Banque mondiale exigea sa privatisation.

Crédit image:Sega Diarrah
Crédit image:Sega Diarrah

C’est ainsi que ce fleuron de l’industrie Malienne termina entre les mains de la Famille Alou Koumba, proche de la femme du Président Moussa Traoré, à moins de 200 millions FCFA. La quincaillerie Koumba finira par revendre l’usine en pièce détachée après quelques mois d’exploitation à 120 % de sa capacité de production, pour réaliser une plus-value. Diamou est aujourd’hui une ville fantôme.

source: Sega Diarrah

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici