Kayes : La campagne présidentielle ne doit pas cacher les vrais problèmes de la région

3
2720

Depuis le début de l’ouverture de la campagne présidentielle le 7 juillet 2018 dernier pour l’élection du président de la République dont le premier tour est prévu le 29 juillet prochain, les promesses électorales s’enchainent et se suivent de la part des différents candidats à la course pour le fauteuil présidentiel à Koulouba.

Ces derniers temps, les états-majors des candidats ont dans leur ligne de mire la région de Kayes pour proposer leur programme de société aux populations de la première région administrative du Mali avec ses nombreux atouts économiques tant son sous-sol est riche en minerais et ses opportunités qu’elle offre.

Plus de 4 sociétés minières opèrent dans la région et malgré l’acquittement de leurs taxes minières qui s’élèvent à des milliards par an, la région de Kayes reste cependant enclavée par endroits faute de routes et manque pourtant presque tout.

« En 2017, trois milliards cent quarante un million CFA de patente ont été versés à la communauté à travers les collectivités. Deux milliards quatre cents millions pour le site de Loulo et 731 000 000 FCFA pour le site de Gounkoto.
Huit milliards ont été versés à l’État Malien en 2017 et de 2011 à nos jours c’est environ 54 milliards qui ont été injectés dans l’économie malienne » Selon les responsables du complexe minier Loulo/Gounkoto qui opère dans la région. 

En se fiant aux chiffres du complexe minier Loulo/Gounkoto, la question est de savoir comment ces milliards sont utilisés et à quelle fin ?

Pas de routes adéquates et l’axe Kayes-Bamako n’est un secret pour les kayesiens et ceux qui l’empreinte  à cause de son  mauvais état et des nids-de- poule  par endroit , le chemin de fer est à l’arrêt et des travailleurs à bout de souffle réclament des arriérés de salaire, plus d’avion dans le ciel kayesien pour atterrir à l’aéroport Dag-Dag  à part ceux des autorités de Bamako et le comble ,les infrastructures sanitaires sont défectueuses  ou presque inexistantes.

Dans le secteur de la santé, le Mali a connu sa plus longue grève des agents de santé en 2017. Au niveau régional à Kayes, les hôpitaux et les centres de santé de référence en font les frais « de la mauvaise gestion de certains responsables du secteur. Pas de matériels adéquats, la vétusté des appareils sont parmi tant d’autres, les problèmes des établissements hospitaliers de la région » nous dit-on.

Depuis un moment, l’administration de l’hôpital régional Fousseyni Dao de Kayes et ses travailleurs ne parlent plus le même langage. Les travailleurs demandent de meilleures conditions de travail, tandis que l’administration de son coté assure faire de son mieux pour la satisfaction des doléances des  travailleurs. Après des arrêts de travail pour cause de grève, tout a repris mais la  crise de confiance s’est installée entre l’administration et le syndicat des travailleurs de l’hôpital régional.

Vu cet état des faits, pouvons-nous passer sous silence ces différents problèmes que connaît la région de Kayes pour que l’arbre cache la forêt en cette période électorale où les candidats promettent ciel et terre aux populations ?

 Michel Yao

3 Commentaire

  1. La canpagne électoral le n’a rein caché, nous connaissons la réalité et des solutions sont en vigueur pour résoudre rapidement les problèmes. Le train a été mis sur la route pour cette cause.
    Il est impossible de changé un pays pendant 5 années surtout un tel comme Mali qui vient de traverser l’un de ses dur moments.
    Il faut la réélection du président pour continuer le travail commencé !!!!

  2. Que les détracteurs continue avec leurs fanfaronnade, entre temps IBK continue sur son lancer de comblé tous les vices qui mettaient en péril le bon fonctionnement de l’Etat en multipliant ses bienfaits, Comme il est très difficile de détourné l’attaque d’une bête sauvage, les mains nus, de la même manière, il est impossible que IBK soit vaincu par ces gens qui n’ont aucune moralité, quel que soit leur plan, la réélection de IBK est irréversible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici