Comment, les kayesiens gèrent la forte chaleur et le ramadan?

1
317

Le mois  béni de ramadan entamé par la communauté musulmane  du Mali le mercredi  16 mai 2018 bat son plein.

A l’instar des autres localités, les musulmans de Kayes observent le jeûne  l’un des  piliers de l’islam dans la vie d’un musulman.

Mais dans quelle condition  les kayesiens jeûnent-ils?

Kayes est  reconnu comme l’un des endroits les plus chauds  au Mali  voir même d’Afrique  à cause de sa température élevée dépassant souvent 40 degré Celsius.

Depuis le début du ramadan ,un changement d’habitude est observé  chez les  habitants à cause de la forte chaleur difficile à supporter  et le jeûne qui fait son bonhomme de chemin .

« Celui qui n’a vraiment pas la foi en Dieu n’ose pas jeûner  car la chaleur est trop forte et épuise beaucoup » lance Bakary Diarra  assis sous une tente avec un turban noir tout mouillé pour  »atténuer la chaleur’’ dit-il.

A  des heures de la journée, le bord du fleuve Sénégal devient  un endroit idéal pour se   reposer et profiter de l’air frais naturel  ,mais aussi se baigner dans le fleuve pour diminuer la chaleur ressentie.

 »Depuis le début du ramadan, je viens me baigner dans le fleuve à cause de la chaleur à partir de 13H et je reste parfois jusqu’à 18H sinon la chaleur est trop grande et forte  »martèle Koné Abdoul retrouvé au bord du fleuve Sénégal.

Au centre ville c’est le même langage, la chaleur rend pénible le jeûne « Honnêtement à Kayes, je pense que la climatisation est une nécessité car la température est trop forte .Le comble  c’est que la journée et la nuit se ressemblent, il fait chaud à tout moment. Voila pourquoi en période de chaleur les personnes âgés meurent beaucoup » lance  Sékou Coulibaly vendeur de chaussures  au grand marché de Kayes.

Les petits boutons  appelés couramment ’’bouton de  sueur’’ et les  »firongles’’  règnent en maître absolu chez ceux qui ont la peau fragile, d’autres ne sont pas épargnés des vertiges  et maux de tête.

À une certaine heure de la journée c’est comme tout s’arrêtait, tout le monde cherche un endroit pour s’abriter et les activités connaissent un ralentissement jusqu’à la rupture du jeûne  .

Pendant cette forte chaleur à mis parcours  du mois de ramadan  à Kayes, les vendeurs de glace se frottent la main ; l’économie  se porte bien « La glace est devenue un précieux sésame » et s’arrache comme des morceaux de pain,  tout le monde a besoin de la glace pour se rafraîchir.

Malgré cette  canicule qui s’abat sur Kayes, la communauté musulmane continue son jeûne et certains préparent déjà la fête de ramadan qui se pointe à l’horizon.

KayesKunafoni

 

 

1 Commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici