Processus de Paix : le MOC de Tombouctou installé

0
172

Bientôt des patrouilles mixtes à Tombouctou. Le bataillon mixte du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC) de Tombouctou a été installé jeudi 24 mai. Une cinquantaine d’éléments des Forces maliennes, des combattants de la Coordination des mouvements de l’Azawad ainsi que de la Plateforme ont été regroupés dans le camp du MOC de la ville. La cérémonie s’est déroulée en présence des autorités de la région, des responsables de la Minusma et ceux du Mécanisme opérationnel de coordination

Ces hommes auront désormais la charge de sécuriser la ville de Tombouctou et ses environs. Selon le Coordinateur du MOC, les patrouilles mixtes devront commencer dès que tous les moyens seront à disposition.
« Nous avons dans les rangs 17 éléments des forces armées maliennes17 combattants de la Coordination des mouvements de l’Azawad et 15 de la Plateforme », a indiqué Sololmane Dembélé, représentant du coordinateur du MOC. Pou lui, les dispositions sont entrain d’être prises pour que les deux éléments de la Plateformeregagnent la base« Donc, dès que les moyens seront mis en œuvre pour effectuer des patrouilles, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, ce serait chose faite », a-t-il dit.
Pour le gouverneur de la région de Tombouctou, Koïna Ag Ahmadou, cette journée restera mémorable pour la ville de Tombouctou, car elle constitue une avancéevers la paix. Il a appelé les différentes parties à une franche collaboration.

«Je lance un appel aux groupes signataires pour une collaboration étroite et sans faille avec les Famas en vue de la mise en place des forces unifiées prévues par l’Accord », a souhaité le chef de l’exécutif régional. Aussi, a-t-il invité les populations à collaborer avec leurs forces armées pour la sécurisation des personnes et de leurs biens. « Aux premiers éléments du MOC de Tombouctou je vais vous rappeler ce que vous savez déjà, vous constituez l’espoir de toute la population de la région de Tombouctoul’espoir de toutes les régions du Nord et de tout le Mali », a-t-il ajouté.

C’est ce même sentiment de l’espoir retrouvé qui anime les habitants de Tombouctou.
« Voir des anciens ennemis qui se retrouvent aujourd’hui, tous, ensemble dans un même camp, pour essayer de restaurer la confiance entre eux et aussi mettre en place un outil pour sécuriser les populations, cela ne peut que nous réconforter », a dit un habitant de la Cité des 333 Saints.

 

Ainsi après 28 mois de retard, les opérations du MOC de Tombouctou devraient bientôt commencer pour le bonheur des populations de la région de Tombouctou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP ! Entrez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici